Disponible en location
84'
Belgique, Maroc, Égypte, Iran, France, 2018

Musique originale : Simon Fransquet Production : R&R Productions

Programmé par Line Peyron

Arabe, Français, Anglais, Flamand
Français, Anglais

7e séance Coup de cœur Arts



Résumé


L’intégriste n’aime pas la vie. Pour lui, il s’agit d’un éloignement de Dieu et du paradis céleste, avec ses fleuves de lait au goût inaltérable, ses rivières de vin, ses délices et ses vierges. La vie est le produit d’une anarchie et cette anarchie est l’œuvre de l’artiste. En mêlant archives rares, témoignages d’artistes et mise en lumière de la haine des intégristes envers les artistes, "Au temps où les Arabes dansaient" retrace le parcours épineux des artistes arabo-musulmans dans ce siècle du fascisme islamique.

L'avis de Tënk


Au centre de l’identité arabe, l’amour pour toutes les formes des arts, au regard du siècle dernier, a été beaucoup malmené.
La réalité que questionne le film est de savoir ce qu'il faut faire de cet héritage, car il est impossible de nier son existence, de l’oublier. C’est rempli d’espoir que ces danseurs, penseurs, créateurs, interrogent une réalité subtile et multiple. C’est avec un habile esprit de provocation qu’est lancé un cri de liberté, fabriquant aussi un acte de contestation face aux obscurantistes.

Line Peyron
Productrice


Cinéaste(s)


Jawad Rhalib

Jawad Rhalib

Auteur, cinéaste, documentariste et journaliste professionnel marocain, Jawad Rhalib oriente son travail sur les questions sociales. Il écrit et réalise des courts et longs métrages de fiction ("Insoumise" en 2016, "7 rue de la Folie" en 2014) et depuis 1997 de nombreux documentaires d'auteur et d'investigation dont, parmi les plus récents, "Au temps où les arabes dansaient" (2018), "Les hirondelles de l'amour" (2016), "Le chant des Tortues, une révolution marocaine" (2013).