4 jours
16'
France, 2020

Production : Jacques Perconte

Programmé par Sylvain Bich



Résumé


Dédié au massif éponyme du mont Blanc, le film s'accompagne d'une question brûlante : sommes-nous les derniers à avoir la chance de voir le sommet du Mont-Blanc ? Tout cela en réponse à l'augmentation des températures de la terre, qui entraîne la fonte des glaciers à un rythme accéléré.

L'avis de Tënk


ll y a d'abord une photographie ; comme une image d'Épinal :  La Montagne, celle grande et majestueuse qui peuple notre imaginaire. Puis tout va se déstructurer.
Jacques Perconte agit ici en géologue. Là où le scientifique va étudier les couches de notre globe, les analyser, en dégager les caractéristiques physiques et comprendre ainsi l'histoire de sa formation et de son devenir ; Perconte, lui, parcourt les images, fouille les strates de celles-ci, en décortique leur composition, leur "code". En jouant des aberrations optiques et/ou chromatiques des images, il nous en révèle l'impermanence, leur obligatoire précarité. La même que ces roches, ces pics, qui régulièrement s'effondrent, emportant avec eux l'image de majesté que nous en avions. Pourtant, si Perconte brouille les images c'est sûrement pour mieux laver notre regard et, peut-être même, le réenchanter.
 

Sylvain Bich
Projectionniste


Cinéaste(s)


Jacques Perconte

Jacques Perconte

Pionnier numérique des images en mouvement, Jacques Perconte (né en 1974 et vivant entre Rotterdam et Paris) exprime la relation sensible qu’il a avec le monde. De la Normandie aux sommets des Alpes, des fins fonds de l’Écosse aux polders néerlandais, il parcourt et filme passionnément les éléments. Pour lui, la technique est un environnement qui doit remettre en question notre séparation présumée avec la nature. Son travail navigue entre cinémas, galeries, espaces d’exposition et la scène avec de nombreuses collaborations. Prenant de différentes formes – film linéaire, film génératif, performance, impression, installation – ses œuvres sont le résultat d’une recherche expérimentale continue qui défie et repousse les capacités de l’image en mouvement.