Disponible en location
27'
Belgique, Pays-Bas, 2008

Production : Stempel Films, VPRO TV

Programmé par Sylvain Bich

Français
Anglais

Arts



Résumé


Près de Charleroi, Colin vit seul avec sa mère dans une maison insalubre, qui s'effondre chaque jour, un peu plus. Face à la misère, il écrit avec ses potes dans sa chambre, devenue pour l’occasion, une "maison de jeunes" improvisée. Du rap comme exutoire et comme nécessité. La seule manière qu'ils ont trouvée pour faire parler de cette pauvreté au cœur de l'Europe, et qu'on ne regarde plus. Même à travers nos téléviseurs. Tant que cette maison résiste, ils ne traîneront pas dehors. Tant qu’ils écrivent, ensemble, ils ne tomberont pas. "Avant que les murs tombent" évoque une jeunesse de laissés-pour-compte, au bord la chute.

L'avis de Tënk


À force de traîner les musées, les cinémas, les salles de spectacle, on a parfois tendance à oublier d’où vient l’art, d’où il nait et pourquoi… Ce film nous ramène à l’essence même de l’art, quand il est un cri, la seule expression pour tenir face au monde. Colin rappe comme il respire. Colin rappe pour respirer. Ève Duchemin ne s’y est pas trompée et le filme au plus prés de son corps, de sa vie et de ses textes. Il en résulte un film d’une force viscérale dont on sort autant exsangue que revigoré.

Sylvain Bich
Projectionniste


Cinéaste(s)


Ève Duchemin

Ève Duchemin

Née à Paris en 1979, Ève Duchemin a fait ses études supérieures à Bruxelles, à l’INSAS, d’abord en mise en scène de théâtre puis en section "image". Elle réalise des portraits documentaires et des courts métrages de fiction ("Ghislain et Liliane, couple avec pigeons", 2005, "Mémoire d'envol", 2007, "Le Zoo, L’Usine et la Prison", 2006). Elle esquisse ensuite le portrait d'une jeunesse toujours plus précarisée dans "Avant que les murs tombent" (2009), et "L'Âge adulte" (2012), primé à Brive, Nyon, Poitiers et Clermont-Ferrand notamment. En 2009, elle tourne un court métrage de fiction, "Sac de nœuds". Ce film, salué et primé dans les festivals l'encourage à poursuivre la fiction. Mais c'est en préparant son dernier documentaire, ("En bataille, portrait d'une directrice de prison", 2016), que Ève Duchemin découvre, auprès des détenus avec qui elle travaille en atelier, le sujet de son premier long métrage de fiction qu’elle prépare actuellement pour le cinéma : "Temps mort".