Archive
21'
Belgique, République démocratique du Congo, 2019

Production : Twenty-Nine Studio et Production

Programmé par Olivia Cooper Hadjian

Lingala
Français, Anglais


Festivals Brouillon d'un rêve Échappées urbaines



Résumé


Le méga-barrage hydro-électrique Grand Inga sur le fleuve Congo, annoncé en 2015, est toujours en projet. En attendant, les nuits des grandes villes de la RDC sont éclairées de mille LED et vivent au son des générateurs électriques.

L'avis de Tënk


À l’image, des femmes et des hommes rivalisent de combines et d'astuces pour contrer l'obscurité des rues de Kinshasa. En toile sonore, les actualités radiophoniques, captées sur des transistors à pile, témoignent de la farce tragique qui se joue aux plus hauts niveaux de l’État. Sont-elles seulement écoutées par les Kinois, les paroles de Joseph Kabila vantant, en janvier 2019, sa "part de travail" à la présidence de la République Démocratique du Congo, "un pays pacifié et réunifié, une économie stabilisée, puis relancée" ? La situation économique et sociale en RDC est inquiétante, Bob Nelson Makengo ne cesse de nous le rappeler dans son travail cinématographique, sans jamais s'empêcher l'humour et la malice. Son film renvoie ainsi aussi bien à l’impossibilité des habitants de la ville de se poser quand le corps est à tout instant mobilisé pour s'arracher à la nuit, qu’à la force de leur résistance.

Pauline David
Festival En Ville ! (Bruxelles)


Cinéaste(s)


Nelson Makengo

Nelson Makengo

Nelson Makengo vit et travaille à Kinshasa. Il est diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa en 2015 et a été formé à La Fémis à Paris. Photographe et réalisateur, son travail se situe entre l’art contemporain et le cinéma. Il s’inspire beaucoup du cinéma russe et soviétique. Un cinéma d’avant-garde. Il retrouve un style dans le travail de Dziga Vertov et Eisensten, proche de la littérature des auteurs congolais qu’il admire. Il a été l'un des 10 artistes congolais sélectionnés pour participer en 2017 à Atelier Picha et à la Biennale de Lubumbashi. Il a réalisé six courts métrages, qui ont été projetés à de nombreux festivals. "Tabu" (2016) et "Théâtre Urbain" (2017) ont figuré dans la sélection officielle de plusieurs d’entre eux. Entre 2019 et 2021, il se consacre à son premier long métrage documentaire, qui a été primé à IDFA Academy et sélectionné aux Berlinale Talents 2019, et pour lequel il a reçu une bourse Brouillon d’un rêve (Scam 2019).


Films associés

Affiner les résultats

Il n'y a pas encore de film(s)...

Réessayez dans quelques temps.