Disponible en location
105'
Canada, 1963

Production : ONF / NFB

Programmé par Pascale Paulat, Christophe Postic



Résumé


Deux raisons ont attiré les cinéastes à l'Île-aux-Coudres : la langue et la pêche aux marsouins. Mais au travers du langage et des gestes quotidiens de la pêche s'est révélé tout un esprit mythique où le culte des ancêtres, la puissance des marées, la conception sacrale de la tradition, un sentiment d'identification au règne animal. Les discussions, les scènes exubérantes de la mi-carême, le travail en mer au rythme de la lune et des marées font de ce chef d’œuvre non pas un documentaire, mais une véritable fresque.

L'avis de Tënk


C’est le film emblématique du cinéma direct. Une fresque ethnographique qui capture un état du monde qui a à voir avec la mythologie - le marsouin faisant office de créature fabuleuse. Le magnétophone enregistre la parole, témoin d’une histoire menacée d’extinction : la pêche au marsouin n’était alors plus pratiquée depuis les années 1920. Tandis que la caméra enregistre sa reconstitution : la pêche est relancée pour le film. On y ressent du coup la complicité, la synchronie (qui fait la force et la marque de fabrique du cinéma direct), de l’image et du son qui enregistrent pourtant, chacun, des temps différents : le passé et le présent.

Franck Lubet
Responsable de la programmation Cinémathèque de Toulouse


Cinéaste(s)


Pierre Perrault

Pierre Perrault

Michel Brault

Michel Brault