Disponible en location
115'
France, 2004

Production : Atlante Productions

Programmé par Christian Borghino



Résumé


Le "secteur 545" désigne dans le pays de Caux les limites dans lesquelles Pierre Creton, peseur au contrôle laitier, exerce son activité auprès des éleveurs qui en font la demande. Par ailleurs cinéaste, Pierre Creton, occupant donc à la fois la place d’acteur et de témoin, enregistre les moments d’une vie rurale au plus loin de tous les clichés pittoresques. Sa familiarité, son attention et sa patience permettent qu’au milieu des vaches se glissent bien des interrogations. L’une d’entre elles, explicitement adressée aux éleveurs, sert de fil conducteur au film : entre l’homme et l'animal, quelle différence ?

L'avis de Tënk


S’inscrire dans le film : Pierre Creton se filme dans son travail de peseur laitier, met en scène Jean-François son contrôleur, dont une amie de Pierre, sculptrice, réalise le buste, il interroge les éleveurs et leur demande de présenter leur chat à la caméra, digresse en s’attardant sur une fleur ou sur un personnage apparu, aussi vite disparu.
Inscrire en soi la matière du film : Pierre recueille, coulant du pis d’une vache dans la paume de sa main, le lait qui vient en irriguer les lignes tel le sang sillonnant les veines. Le lait provient d’un animal qui peut-être n’est plus regardé que pour sa fonction – être trait puis abattu. Enlacer la tête d’une vache dans ses bras, faire corps avec elle est un geste de fraternité, donc un acte politique.
Et en questionnant les éleveurs sur la différence entre homme et animal, en leur demandant qui ils sont, en nous demandant donc qui nous sommes, Pierre Creton interroge notre manière de nous inscrire dans le monde.

Christian Borghino
Adjoint à la direction artistique Cinéma du réel


Lire le texte de Paul Michel à propos du film "Secteur 545" sur le site de la revue Débordements.

 


Cinéaste(s)


Pierre Creton

Pierre Creton

Pierre Creton est cinéaste et ouvrier agricole. Né en 1966, il vit et travaille à Vattetot-sur-mer (Seine Maritime). Il a fait ses études à la Villa Arson (Nice) et à l’Ecole des beaux-arts du Havre. Il décide de rester en pays de Caux et de devenir ouvrier agricole. Choisir une profession considérée comme en bas de l’échelle, relève d’une volonté de vivre les choses comme elles viennent. Pierre Creton réalise ainsi tous ses films dans un territoire spécifique : le Pays de Caux, en Haute-Normandie. Les diverses activités agricoles qu’il y a exercées (apiculteur, ouvrier dans une endiverie, vacher et peseur au contrôle laitier) ont régulièrement servi de cadre ou de prétexte à ses films.


Films associés

Affiner les résultats

Il n'y a pas encore de film(s)...

Réessayez dans quelques temps.