Disponible en location
86'
France, 1961

Production : Argos films

Programmé par Pierre Oscar Lévy

Français
Français, Anglais

Coup de cœur Sciences



Résumé


Nous sommes à Paris, c'est l'été 1960. Edgar Morin, sociologue, et Jean Rouch, cinéaste et ethnologue, vont enquêter sur la vie quotidienne de personnes de milieux et d'âges différents qui s'expriment sur la vie qu'ils mènent. Ouvriers, étudiants, employés : tous oublient le micro et la caméra pour évoquer leurs préoccupations et leurs espoirs et tenter de répondre à la question "Êtes-vous heureux?"

L'avis de Tënk


Le premier film profitant d’un son synchronisé avec l’image a été tourné au Congo belge, en janvier 1954, par la télévision allemande. Une technique originale n’impose pas ipso facto un nouveau style. Plus tard, un sociologue et un ethnologue adoptent spontanément la position du chercheur et se transforment en pionniers du cinéma direct. Avec "Chronique d’un été" ils se mettent en scène. Ils commentent et discutent de l’intérieur même du film cette liberté nouvelle qu’ils inventent. Le cinéma-vérité.

Pierre Oscar Lévy
Réalisateur


Cinéaste(s)


Jean Rouch

Jean Rouch

Edgar Morin

Edgar Morin

Jean Rouch est un réalisateur et ethnologue français (1917-2004). Son œuvre, plusieurs fois récompensée à Venise, Cannes et Berlin, se compose de documentaires et de fictions. Le Niger, où il est arrivé comme ingénieur des ponts et chaussées dans les années 40, devient rapidement son terrain de recherche cinématographique de prédilection. Il fait partie des inventeurs d'un genre à part, l'ethnofiction, dont le film "Moi, un noir" est emblématique. Jean Rouch capte dans ses films l'évolution du continent africain mais aussi de la société française, notamment à travers le film "Chronique d'un été" (coréalisé avec Edgar Morin). Il se saisit dans les années 60 des avancées techniques (son synchrone et caméras légères) et devient un des pionniers du cinéma direct dont le style a largement influencé les cinéastes de la Nouvelle Vague. Dans sa filmographie, on peut également citer "Au pays des mages noirs" (1947), "Les Maîtres fous" (1954), "Les Veuves de quinze ans", "La Chasse au lion à l'arc" (1965), "Cocorico Monsieur Poulet" (1974), "Madame l'eau" (1992).