Disponible en location
90'
France, 2016

Production : Les Films du Poisson

Programmé par Caroline Châtelet



Résumé


Née en 1985 et âgée de presque 30 ans lors du tournage, Hélène a toujours l'air d'une adolescente. La jeune femme est l'autrice de textes puissants et physiques, à l'humour corrosif. Elle fait partie comme elle l'écrit elle-même d'un "lot mal calibré, ne rentrant nulle part". Visionnaire, sa poésie télépathe pense loin et profond, elle nous parle de son monde et du nôtre. Pourtant Hélène ne peut pas parler ou tenir un stylo et n'a jamais appris à lire ni à écrire. C'est à ses 20 ans que sa mère découvre qu'elle peut communiquer en agençant des lettres plastifiées sur une feuille de papier. Un des nombreux mystères de celle qui se surnomme Babouillec…

L'avis de Tënk


Qui imaginerait une autiste suivre l'adaptation pour le prestigieux Festival d'Avignon de ses poèmes au plateau par un metteur en scène (Pierre Meunier), ou converser avec un mathématicien et chercheur au CNRS (Laurent Derobert) sur l'algèbre ? C'est pourtant ce que vit la poétesse Babouillec, alias Hélène Nicolas. Ne maîtrisant pas la parole – ou n'ayant pas encore trouvé, selon sa mère, la clef pour y accéder –, écrivant et lisant sans que cela lui ait été enseigné, Hélène bouscule les certitudes sur l'autisme, le handicap et nos capacités psychiques. Sa présence brute, malhabile, contraste avec la puissance radicale de sa langue, où s'exprime avec lyrisme et pointes d'humour sa propre métaphysique. Bouleversant – dans tous les sens du terme – et ponctué de ses écrits, le film dessine au plus près, en cinéma direct, le portrait émouvant d'une jeune femme, de sa présence singulière au monde à sa relation à sa mère.

Caroline Châtelet
Journaliste, critique dramatique


Cinéaste(s)


Julie Bertuccelli

Julie Bertuccelli

Née en 1968, Julie Bertuccelli travaille d'abord comme assistante à la réalisation auprès cinéastes de renom tels qu’Otar Iosseliani, Rithy Panh, Krzysztof Kieslowski, Emmanuel Finkiel, Pierre Etaix… À la suite d’une initiation à la réalisation documentaire en 1993 aux Ateliers Varan, elle réalise une dizaine de documentaires pour Arte, France 3 et France 5. Son premier long métrage de fiction, "Depuis qu’Otar est parti…", a été couronné par une vingtaine de prix en France et à l’étranger dont le Grand Prix de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2003 et le César de la meilleure première œuvre 2004. "L’arbre", son deuxième long métrage de fiction, tourné en Australie, est présenté en sélection officielle au festival de Cannes en 2010. Son documentaire "La cour de Babel", sorti en salles en 2014, est nommé aux César et sacré Meilleur documentaire des Trophées francophones du cinéma. Elle a été présidente de la SCAM, Société civile des auteurs multimédia, entre juin 2013 et juin 2015, première femme à y occuper cette fonction. Depuis juin 2016, elle est co-présidente de l’ARP, Société civile des Auteurs‑Réalisateurs-Producteurs.


Films associés

Affiner les résultats

Il n'y a pas encore de film(s)...

Réessayez dans quelques temps.