Disponible en location
71'
Belgium, France, 2016

Production : Princesse M. Productions, Néon rouge, Tact production

Programmé par Lysa Heurtier Manzanares

Français
Anglais

Docmonde Société



Résumé


"L'Africain qui voulait voler" raconte le destin littéralement extraordinaire de Luc Bendza, jeune Gabonais qui rêvait de voler comme les combattants des films d’arts martiaux. Parti s'installer en Chine dans les années 80, il donne vie à son rêve à force de volonté et de persévérance. Aujourd'hui, il est maître dans la discipline reine de Kung-Fu : le Wushu. Ancien élève dans un mythique temple de Shaolin, devenu star de cinéma, à l'affiche de plusieurs films aux côtés de Jackie Chan, Luc Bendza est un véritable porte-drapeau pour les autorités chinoises, conscientes qu’il constitue un symbole exceptionnel de l'ouverture de la Chine au monde entier, à commencer par l'Afrique.

L'avis de Tënk


Pour sa première réalisation, Samantha Biffot imagine une biographie fantasque et colorée de la star de kung-fu gabonaise. Le film fait coexister à l'image deux continents qui se rencontrent rarement, l’Asie et l’Afrique. Les paysages gabonais sont accompagnés des sons de cithares et de flûtes chinoises. La double identité de Luc Bendza est issue de ses fantasmes d’enfant, forgés par les films de Bruce Lee qu'il apprenait par cœur. Ce film hommage à ce champion hors-norme révèle aussi le pouvoir du cinéma à transformer nos vies.

Lysa Heurtier Manzanares
Réalisatrice


Cinéaste(s)


Samantha Biffot

Samantha Biffot

Samantha Biffot est née au Gabon en 1985 et grandit entre son pays natal, la France et la Corée. Elle a étudié à l'École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle à Paris de 2004 à 2007. Elle a ensuite travaillé dans plusieurs sociétés de productions à Paris avant de rentrer au Gabon en 2010. Lauréate des Escales Documentaires de La Rochelle pour "L'Africain qui voulait voler", elle a également remporté le prix de la meilleure série africaine au FESPACO (Burkina Faso) pour "L'Œil de la Cité". Elle a créé le Festival International des Courts d'Écoles en 2011 à Libreville.