Disponible en location
83'
Burkina Faso, France, 2017

Production : Brand Image, Etalons Films, Logique Nouvelle

Programmé par Lysa Heurtier Manzanares

Français, Mooré
Français, Anglais

Luttes Société



Résumé


"Tuez Sankara, des milliers de Sankara naitront", avait prophétisé le visionnaire, révolutionnaire et intègre président Thomas Sankara du Burkina Faso, peu de temps avant son assassinat en 1987. Fin 2014, après des années de lutte contre vingt sept ans de règne, le peuple burkinabé renverse l’Assemblée nationale et oblige son président Blaise Campaoré à démissionner. Cette "deuxième révolution" du pays fut largement menée par le mouvement pacifiste "Le Balai Citoyen", fondé en 2013 par deux musiciens engagés revendiquant l’héritage de Sankara, le rasta Sam'k Lejah et le rappeur Smokey. Caméra au poing, Parfait Kaboré nous entraine dans cette épopée populaire et artistique inédite qui révèle l’espoir du changement, à la conquête de la liberté.

L'avis de Tënk


"Place à la Révolution" est avant tout un document précieux sur les derniers événements qui ont provoqués la chute du président Campaoré. Le film transmet l'effervescence et l'urgence de la lutte acharnée menée par le mouvement Balai Citoyen qui touche enfin à son but. Au-delà de la plongée dans l'organisation interne, on découvre un mouvement révolutionnaire qui donne à la musique une place centrale. Dans la rue, les chansons se mêlent aux slogans scandés. Les plus âgés restent au reggae, les plus jeunes se mettent à rapper, tous fidèles à la mémoire de Sankara, la relève semble assurée.  

Lysa Heurtier Manzanares
Réalisatrice


Cinéaste(s)


Galadio Parfait Kaboré

Galadio Parfait Kaboré

Kiswendsida Parfait Kaboré dit "Galadio" est né en 1984 à Ouagadougou au Burkina Faso. Le réalisateur Guy Désiré Yaméogo l'engage sur le film "Danse sacrée à Yaka", ce qui le conduit à l’Institut Imagine où il bénéficie de plusieurs formations. Il allie formations en audiovisuel et études en droit. En 2012, il est diplômé du Master "Réalisation documentaire de Saint-Louis-du-Sénégal", et réalise ensuite plusieurs courts métrages documentaires. De 2012 à 2016, il participe au film collectif "Lumière d'octobre", dont la réalisation réunit plusieurs jeunes réalisateurs, représentants de la nouvelle génération de documentaristes au Burkina Faso, comme Berni Goldblat, Mamounata Nikiema, Simplice Ganou ou encore Delphine Yerbanga. En 2017, sort son film "Place à la Révolution".