Disponible en location
26'
Madagascar, France, 2013

Production : Ardèche Images Production

Programmé par Lysa Heurtier Manzanares

Français, Malgache
Français, Anglais

Coup de cœur Luttes Société



Résumé


Pour nourrir sa famille, Todisoa parcourt chaque jour les 7 km qui séparent son village malgache de Tamatave, 2 sacs de charbon posés sur les épaules. À Vohitrambato, pour le projet d’extraction minière d'Ambatovy, certains comme Todisoa ont été expropriés de leurs terres tandis que d'autres ont été déportés.

L'avis de Tënk


"Todisoa et les Pierres noires" est le premier court métrage que réalise Michaël Andrianaly. Dès ce premier essai derrière la caméra, le réalisateur parvient à filmer la vie, c’est-à-dire les évènements qui traversent nos vies intimes et les modifient malgré nous. Au travers du personnage de Todisoa, le réalisateur raconte aussi l’histoire d’un village et d’une lutte collective. Comme dans son film suivant, il filme avec douceur et bienveillance, presque avec patience, ces vies dont la réalité est dure et incertaine, partageant avec ses personnages leur espoir et leur détermination.

Lysa Heurtier Manzanares
Réalisatrice


Cinéaste(s)


Michaël Andrianaly

Michaël Andrianaly

Michaël Adrianaly, né en 1978, est un réalisateur, monteur et photographe malgache. C’est après ses études en commerce international et en gestion des entreprises qu’il s’intéresse à l’audiovisuel, d’abord par le biais du montage vidéo et des effets spéciaux. "Todisoa et les pierres noires" (2012), son premier film, est sélectionné dans plusieurs festivals. "Njaka Kely" est son deuxième documentaire. Au cœur des préoccupations quotidiennes malgaches, Adrianaly désire parler des changements et des bouleversements de l'île.