Disponible en location
18'
France, 2016

Production : L'Atelier documentaire

Programmé par Brieuc Mével



Résumé


"La Plage des Shadoks" est une fable documentaire qui reprend la tonalité absurde du dessin animé des années 60. "Les Shadoks" pour raconter l'évolution du Cap Ferret, banc de sable fatalement instable, devenu soudainement le lieu de villégiature de gens très aisés. Érosion océanique, traitement des déchets, extraction pétrolière et spéculation immobilière sont au menu de vacances qui risquent de s'avérer un peu salées...

L'avis de Tënk


Le réchauffement climatique, c'est maintenant. Il faut regarder ce précieux court métrage qui, fait rare, nous donne à voir ce phénomène quasi invisible, et pourtant si majeur. En s'inspirant de l'humour absurde de la cultissime série d'animation "Les Shadoks", les réalisateurs Pierre Andrieux et Fabrice Marache démontrent, tout simplement, comment les riches détruisent la planète – pour reprendre le titre de l'ouvrage éponyme du journaliste Hervé Kempf.

Brieuc Mével
Coordinateur réseau d'éducation populaire à l'environnement et au développement durable


Cinéaste(s)


Fabrice Marache

Fabrice Marache

Pierre Andrieux

Pierre Andrieux

Fabrice Marache obtient en 2003 un Master réalisation documentaire en réalisant "Martel en tête" qui questionne de manière décalée les relations franco-arabes contemporaines. Très intéressé par les questions de production qui se posent de manière aiguë quand on souhaite faire de la création, il fonde en 2005 l’Atelier documentaire avec Raphaël Pillosio et Jacques Lavergne. De retour à la réalisation, il découvre un stock d’images amateur tournées dans les années 50, relatant un chantier collectif d’auto-construction, et décide d’interroger cette histoire de solidarité et son éventuelle désuétude : "La Cité des Castors", sorti en 2007. Puis, il filme l’apparition d’une grande mosquée dans le ciel poitevin et questionne l’espace public et sa perception : "Naissance d’une mosquée" en 2012. Enfin, en 2016, avec Pierre Andrieux, il signe une fable documentaire à la fois grave et burlesque : "La Plage des Shadoks".