Archive
82'
France, 2002


Programmé par Brieuc Mével

Français
Anglais

Écologie Portraits



Résumé


Un peu partout en France, Agnès Varda a rencontré des glaneurs et glaneuses, récupérateurs, ramasseurs et trouvailleurs. Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant. Patates, pommes et autres nourritures jetées, objets sans maître et pendule sans aiguilles, c'est la glanure de notre temps. Mais Varda est aussi la glaneuse du titre et son documentaire est subjectif. La curiosité n'a pas d'âge. Le filmage est aussi glanage.

L'avis de Tënk


Dans toute son œuvre, Agnès Varda, sensible à la nouveauté, a été guidée par la curiosité qu'elle porte aux choses qui l'entourent. Ici, à travers la pratique du glanage remise au goût du jour, par nécessité ou par plaisir, elle interroge l'opulence de nos sociétés. Découvrant les nouvelles possibilités qu'offrent les petites caméras DV, elle signe un film où l'inventivité formelle résonne comme un hommage à l'art du bricolage, de la récupération et du détournement.

Brieuc Mével


Cinéaste(s)


Agnès Varda

Agnès Varda

Cinéaste française née en 1928, Agnès Varda passe son enfance en Belgique puis à Sète. Après des études aux Beaux Arts et à l'École du Louvre elle devient la photographe du TNP aux côtés de Jean Vilar dans les années 1950. Elle tourne son premier long métrage en 1954 "La Pointe Courte", qui l'inscrit dans le cinéma de la Nouvelle Vague. La suite de sa carrière sera riche de trente-trois titres, fictions ou documentaires, parmi lesquels on peut citer des classiques tels "Cléo de 5 à 7" (1961) et "Les Glaneurs et la Glaneuse" (2000).