Disponible en location
71'
France, 2016

Production : Lardux Films

Programmé par Jean-Marie Barbe



Résumé


"Le Passeur des lieux" est une exploration cinématographique et chorégraphique des racines animistes des rituels, de la danse et de la sculpture, et leur pertinence aujourd’hui. Grâce au parcours d’un homme mi-cerf, mi-chasseur (Damien Jalet), le film est une métaphore, poétique et viscérale de l'ascension en six étapes d’une montagne, considéré comme lieu de naissance et de mort. Le film est tourné dans les magnifiques paysages des îles volcaniques comme Bali, le Japon et l’Écosse, ainsi que dans le musée du Louvre et l’Opéra de Paris. La relation ancestrale et complexe des hommes et de la nature, souvent considérée comme une passerelle entre les mondes visibles et invisibles, est représentée ici par une série de cérémonies frappantes (transe, crémations et les sacrifices rituels à Bali, le culte de la montagne au Japon), des spectacles de danse contemporaine, des extraits et des mots, racontée par la grande artiste de la performance Marina Abramović.

L'avis de Tënk


Le film de Gilles Delmas est un voyage aux origines païennes de la danse. L’Homme est un animal qui danse. Et quel florilège de rituels ! Des chorégraphies célébrant la naissance jusqu’aux processions accompagnant les morts, ce film est une ode quasi permanente aux rapports Homme-Nature. Il nous entraîne sur des latitudes multiples et des séquences d’images de corps dansants totalement inattendues. D’une certaine manière, ce film inclassable est un retour aux origines de la danse pour nous dire que, depuis toujours, l’Homme est un animal sacré qui danse.

Jean-Marie Barbe
Réalisateur, producteur et co-fondateur de Tënk


Cinéaste(s)


Gilles Delmas

Gilles Delmas

Gilles Delmas est artiste. Il pratique principalement la photographie, mais aussi le dessin, la vidéo et réalise des installations d'art contemporain. En 1989, il publie ses photographies dans le magazine "ID" à Londres. Sa première exposition se déroule en 1990 pour la Nuit des Jeunes Créateurs à Paris. Son travail a été montré dans des expositions en Europe et à l’international, présenté dans les grandes foires internationales, et collectionné par des fondations telle que La Maison rouge à Paris.
En 2006, il réalise son premier documentaire de création "Zéro degré l’infini", film primé pour l’image au festival du film de Milan. Puis un court métrage expérimental, "Living Chiaying", (2010). Depuis, il a réalisé cinq autres essais documentaires,
En 2017, il termine un long métrage, mélangeant documentaire et fiction, "Le Passeur des lieux".


Films associés

Affiner les résultats

Il n'y a pas encore de film(s)...

Réessayez dans quelques temps.