Archive
14'
Russie, Turquie, Royaume-Uni, 2016

Musique originale Hannah Catherine Jones Production : Sasha Litvintseva

Programmé par Aurélien Marsais

undefined
Anglais, Français

Essais



Résumé


"Je suis née l’année où l’Histoire était censée finir. Mais elle se répète…" Inspirée par un simulacre architectural, la cinéaste relie tourisme et exil, sirènes des villégiatures exotiques et ripolinage post-soviétique.

L'avis de Tënk


L'exil de la mère, et conséquemment celui de la réalisatrice, débuta par des vacances exotiques en Turquie. La mère contempla alors le début du précipice l'empêchant à jamais de retourner chez elle, sirotant des Piña Colada. Probablement face à cette réplique balnéaire du Kremlin d'Antalya-sur-Moskova, les piscines et parasols ayant remplacé le fleuve bordant la forteresse moscovite. De l'exil, Sasha Litvintseva décortique alors l'absurdité historique à travers le simulacre touristique, sorte de chant de sirènes palliatif d'un retour incertain.

Aurélien Marsais
Coordinateur de la programmation à Visions du Réel - Festival international de cinéma Nyon


Cinéaste(s)


Sasha Litvintseva

Sasha Litvintseva

Née en 1989 en Russie, Sasha Litvintseva est cinéaste, chercheuse et commissaire d'exposition. Elle vit et travaille à Londres. Diplômée de la Slade School of Fine Art, elle travaille actuellement sur son doctorat au Goldsmiths College de l'Université de Londres, où elle est membre fondatrice du Screen and Audiovisual Research Unit. Elle est également conservatrice indépendante et co-commissaire du November Film Festival. Son travail a été largement diffusé dans des expositions individuelles et collectives ainsi que dans des festivals de cinéma à travers le monde.