Archive
40'
France, 2011

Production : Seppia

Programmé par Aurélien Marsais



Résumé


Reclus dans leur appartement de Moscou, Ely et Nina Bielutine veillent jalousement sur l’une des plus importantes et mystérieuses collections d’art de la Renaissance. Entourés de leur corbeau, de leurs chats et sous l’œil de Léonard, Titien, Michel-Ange et Rubens, Ely et Nina évoluent dans une fiction, un monde qui n’existe que pour eux, un monde où l’art et le mensonge ont peu à peu pris le pas sur la réalité.

L'avis de Tënk


C’est dans un appartement moscovite éclairé à la bougie que le rêve éveillé opère. Évoquant un certain tea-time carrollien, l’univers merveilleux du couple Bielutine s’expose dans l’œil de la caméra au travers d’un clair-obscur rappelant étrangement la lumière de certaines toiles de maîtres accrochées aux murs. On glisse dans ce film comme dans un conte fantastique avant l’endormissement : qu’importe qu’il n’y ait que pure fantaisie ou certaines vérités chez ce couple déchu, laissons-nous bercer par cette comédie humaine. 
Clément Cogitore a présenté ce projet au FIDLab 2010, et est actuellement en compétition au FID avec son époustouflant thriller documentaire "Braguino"… à ne pas manquer !

Aurélien Marsais
Coordinateur des États généraux du film documentaire - Lussas


Cinéaste(s)


Clément Cogitore

Clément Cogitore

Né en 1983 à Colmar, Clément Cogitore vit et travaille entre Paris et Strasbourg. Après des études à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg et au Fresnoy-Studio national des arts contemporains, Clément Cogitore travaille en mélangeant films, vidéos, installations et photographies. Ses films ont été sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux (Cannes, Locarno, Lisbonne, Montréal…) et ont été récompensés à plusieurs reprises. Son travail a également été projeté et exposé dans de nombreux musées et centres d’arts. En 2015, son premier long-métrage "Ni le ciel, ni la terre" a été récompensé par le Prix de la Fondation Gan au Festival de Cannes, salué par la critique et nommé pour le César du meilleur premier film. En 2017 il réalise "Braguino", projet filmique et photographique. En 2019, pour célébrer son 350e anniversaire, l’Opéra national de Paris lui confie la mise en scène de l’intégralité de l’opéra-ballet "Les Indes galantes" de Jean-Philippe Rameau.


Films associés

Affiner les résultats