Archive
59'
France, 2017

Production : L'atelier documentaire

Programmé par Madeline Robert



Résumé


En compagnie de son père, qui a participé à la reconstruction de Beyrouth en 1992, la réalisatrice parcourt Dalieh, petit port de la capitale libanaise sur le point d'être délocalisé, où les dernières familles de pêcheurs devront bientôt partir. Le film montre cette opération comme un prolongement d’une politique de travaux qui, sous prétexte de reconstruction post guerre civile, a mené à la privatisation du centre ville de Beyrouth.

L'avis de Tënk


En dressant ce portrait intime de la ville de son enfance, Beyrouth, Sarah Srage nous embarque dans cette promenade émouvante, dans un essai tout autant poétique que politique. La poussière des démolitions de l’après-guerre civile nous prend à la gorge alors que son père raconte la reconstruction de 1992. Et les embruns d’eau salée qui lèchent les rochers de Dalieh, le petit port de pêche dont on suit avec elle les derniers éclats, nous restent sur les lèvres, encore un instant… Passé et présent se bousculent. Derrière les roseaux où se cachent les amoureux, nous sommes témoins de ces derniers moments de vie de Dalieh, face au futur qui se dessine à grand renfort de privatisation.

"Enfants de Beyrouth" est présenté à Cinéma du Réel dans la compétition internationale Premiers films.

Madeline Robert
Programmatrice à Visions du Réel – Nyon,
productrice aux Films de la caravane


Cinéaste(s)


Sarah Srage

Sarah Srage

Sarah Srage est née à Beyrouth en 1986. Après avoir travaillé en scénographie avec une troupe de théâtre et à la télévision en tant que journaliste, elle vient s’installer à Paris en 2009, où elle poursuit ses études aux Beaux-Arts. En 2012, elle découvre le cinéma documentaire à l’école documentaire de Lussas. Son parcours depuis le Liban, en matière d’art et de cinéma rendent possible la réalisation de son premier film "Enfants de Beyrouth" (2017).


Films associés

Affiner les résultats

Item 1 of 5