Archive
85'
France, Portugal, 2012


Programmé par Aurélien Marsais

Portugais
Français, Anglais

Festivals Portraits Les films de Doclisboa



Résumé


Suite à un mail de Candy, une amie dont il est depuis longtemps sans nouvelle, Joao se rend à Macao, lieu qu’il a quitté depuis trente ans. Empêtrée dans des histoires douteuses avec de mauvais garçons, dans un Macao où, dit-elle, des choses effrayantes ont cours, elle le prie de revenir. C’est ainsi que Joao, éreinté du voyage, approche de Macao en ferry, remontant le temps, jusqu’à la période la plus heureuse de sa vie.

L'avis de Tënk


Disparaître et réapparaître, raconter et fantasmer... tel est le jeu des deux réalisateurs portugais dans ce thriller sous forme de quête énigmatique vers Macao, terre du passé colonial et éventuellement celle de la fin de l'humanité, et du cinéma. Tenu par une voix-off à la puissance littéraire des grands romans et un montage époustouflant, le film se déploie dans une quête des fantômes du passé et du présent. Un des grands films de ces dernières années, programmé en compétition internationale à Doclisboa en 2012. 

A.M.

 


Cinéaste(s)


João Rui Guerra da Mata

João Rui Guerra da Mata

João Pedro Rodrigues

João Pedro Rodrigues

João Rui Guerra da Mata est né au Mozambique. Investi dans le milieu du cinéma depuis 1995, il enseigne la direction artistique à l’Ecole supérieure de théâtre et de cinéma de Lisbonne entre 2004 et 2011. En 1995, il travaille pour la première fois avec João Pedro Rodrigues et il est depuis 1997 son directeur artistique attitré. Avec "Ce qui brûle guérit", il réalise en 2012 son premier court métrage. "La dernière fois que j’ai vu Macao" marque pour lui son retour en ce lieu fantasmagorique où il a passé son enfance.