Archive
45'
France, 2020


Programmé par Stéphane Bonnefoi



Résumé


Jerada, à la frontière Marocaine avec l’Algérie. Après la liquidation des charbonnages, la malédiction du charbon a frappé dur les habitants de cette cité ouvrière. "Les mineurs ne peuvent être que mineurs." Cette rumeur a fait son chemin. Ici, la vie n'est pas si compliquée. Il n’y a qu’à creuser ! Armés de pioches, de massettes, de burins et de cordes usées jusqu’à la moelle, les enfants des mineurs sont devenus mineurs malgré eux.

L'avis de Tënk


Sommes-nous bien au 21e siècle à Jerada, au Maroc ? Une mine où s'activent de jeunes hommes, même pas 18 ans pour la plupart. Pour quelques euros par mois, on vient ici extraire du minerai au péril de sa vie.
Parfois les films documentaires ont la capacité, en nous montrant des territoires éloignés dans l’espace, de nous rappeler les temps anciens de notre propre monde. Parfois, et c’est terrible, ils nous disent la permanence et le devenir de la misère.

Stéphane Bonnefoi, Adrien Faucheux
Sélectionneurs pour Expériences du Regard

Retrouvez ici l'entretien avec Ouahib Mortada publié dans Hors-Champ, le "carnet des états généraux du film documentaire de Lussas."


Cinéaste(s)


Ouahib Mortada

Ouahib Mortada

Originaire de l’est Marocain, Ouahib Mortada vit et travaille à Marseille. Depuis 2005, il développe des projets de films documentaires sur les derniers mineurs de Jerada avec le soutien matériel et la collaboration technique du collectif Film flamme et le polygone étoilé. Parallèlement à ses projets de réalisation, il est animateur et technicien notamment pour des spectacles et ateliers.