Disponible en location
70'
France, 2001

Production : Agat films & Cie Ex Nihilo

Programmé par Pascal Catheland



Résumé


Manon a 15 ans. En vacances, elle a rencontré Greg, 17 ans. Lui habite Claviers, petit village du Haut Var, elle Paris. Greg et Manon sont amoureux. Portrait d’un jeune homme dans le monde qui l’entoure quand sa petite amie est là, quand leur histoire existe et s’affronte à l’histoire et à la géographie.

L'avis de Tënk


La question de la distance est au centre du film et a valeur de défi. Un défi d'amour, 800 km les séparent, mais Greg et Manon s'aiment. Ils veulent se marier et s'échangent le temps d'un été, ces mots qu'on se dit quand on n’a pas encore vingt ans. Un défi de cinéma, parce qu'aux côtés de Greg, Claire Simon est venue filmer sa propre fille. Elle est à la fois la mère et la cinéaste, Claire habite chaque plan d'un film qui la raconte. Une relation singulière se façonne sous nos yeux, une belle manière d'embrasser ensemble le cinéma et la vie.

Pascal Catheland
Réalisateur


Cinéaste(s)


Claire Simon

Claire Simon

Née à Londres en 1955, Claire Simon a d’abord réalisé des courts métrages indépendants. Elle a ensuite découvert la pratique du cinéma direct avec les Ateliers Varan et réalisé plusieurs documentaires tels que "Coûte que coûte" (1995) et "Récréations" (1998), qui ont reçu plusieurs prix. Elle a écrit et réalisé trois longs métrages de fiction présentés lors de la quinzaine des réalisateurs à Cannes : "Sinon oui" (1997), "Ça brûle" (2005), "Les Bureaux de dieu" (2008). Parmi ses films les plus récents, on trouve "Gare du Nord" (fiction, 2013), présenté en Première au Festival du film de Locarno, "Le Bois dont les rêves sont faits" (2016), "Le Concours" (2017), Prix du meilleur documentaire cinéma à la Biennale de Venise 2016 et "Premières solitudes" (2018), présenté au Forum à la Berlinale. En 2019, elle raconte dans une série l’aventure surprenante du « village documentaire » ayant vu naître Tënk. Elle en sort également un long métrage : "Le Fils de l'épicière, le maire, le village et le monde" (2020). Le cinéma de Claire Simon s'amuse à brouiller les pistes entre documentaire et fiction. Elle traque le romanesque dans la vie réelle et insuffle du réel dans ses fictions.