Disponible en location
105'
France, 1960

Production : Clavis Film

Programmé par Christophe Postic, Pascale Paulat

Français, Allemand
Français

Histoire Fragments d’une œuvre



Résumé


Dans un camp de concentration nazi, un lieutenant et un commandant SS ont imaginé d'enfermer deux prisonniers, l'un allemand, militant antinazi, l'autre petit horloger juif de Belleville, dans un enclos et ont engagé un pari à l'issue du combat : pour avoir la vie sauve, l'un devra tuer l'autre...

L'avis de Tënk


De sa propre expérience des camps, Armand Gatti réalise son premier film : "une tentative et un besoin d'exorciser le monde concentrationnaire". Dans le camp, la résistance s'organise alors que l'affrontement des deux détenus dans l'enclos commence, car "ici, ce n'est pas l'homme qui compte, c'est sa lutte" dit l'un d'eux. Mais la confrontation les rapproche. Et ici, dans le film, dans l'enclos, la résistance passe par la parole et par les mots avec lesquels Gatti n'a jamais cessé de résister tout au long de son grand œuvre. Le film a aujourd'hui quelque chose de salvateur à s'intéresser à la relation humaine dans le flot de sensations dont nous inonde trop souvent le cinéma. Et l'interprétation est magistrale.

Christophe Postic et Pascale Paulat
Co-directeurs artistiques du festival des États généraux du film documentaire à Lussas


Cinéaste(s)


Armand Gatti

Armand Gatti

Armand Gatti, poète, écrivain, auteur de théâtre, metteur en scène, cinéaste, lecteur et proclamateur, est né à Monaco en 1924. Résistant à 18 ans, prisonnier puis évadé, Gatti, travaille pour plusieurs journaux à la fin de la seconde guerre mondiale. Il voyage en Algérie, effectue des reportages en Europe, il va jusqu’en Chine avec Michel Leiris, Chris Marker, Paul Ricœur. Il rend compte aussi des combats ouvriers en France et du massacre des Indiens au Guatemala… Ses reportages lui valent le prix Albert-Londres en 1954. Armand Gatti est engagé sur tous les fronts du monde qui bougent et combattent. Il ne cessera de suivre cette route, quand il laissera le journalisme et deviendra "passeur des paroles de l’homme", en écrivant et en réalisant des films. En 1959, Jean Vilar met en scène sa pièce "Le Crapaud-Buffle". En 1960, il tourne "L’Enclos", film primé en 1961 à Cannes, où Armand Gatti revient en 1963 avec "El Otro Cristobal". Puis Armand Gatti délaisse le cinéma et retourne vers le théâtre, où il enchaîne les pièces. S’il pratique la création collective et s’il aborde tous les thèmes, la misère et la prison, l’asile psychiatrique et les luttes ouvrières, Armand Gatti reste le poète poursuivant son "Aventure de la parole errante" qui constitue une œuvre unique. Armand Gatti est décédé le 6 avril 2017.


Films associés

Affiner les résultats

Item 1 of 5