Archive
97'
Vénézuela, France, Cuba, 1975


Programmé par Pascale Paulat, Christophe Postic

Espagnol
Français, Anglais

Fragments d’une œuvre Luttes Histoire



Résumé


"La Bataille du Chili" est une fresque qui montre, pas à pas, des événements qui ont ému le monde entier et ont fait basculer le Chili, d'Allende à Pinochet. En 1973, alors que Salvador Allende initie un programme de transformations sociales et politiques visant à moderniser l’État et à enrayer la pauvreté, les classes les plus conservatrices organisent une série de grèves sauvages, et la Maison-Blanche asphyxie économiquement le pays. Quand les partis qui soutiennent Allende obtiennent la majorité des suffrages en mars 1973, la droite comprend qu’elle ne peut plus avoir recours à des mécanismes légaux, sa stratégie sera désormais le coup d’État.

L'avis de Tënk


En 1973, Patricio Guzmán, alors jeune cinéaste chilien, signe avec "La Bataille du Chili" une œuvre majeure du cinéma politique. Contraints par le manque de moyens et réalisé grâce aux dix-huit heures de pellicules offertes par le cinéaste français Chris Marker, Guzman fait preuve de choix judicieux et nous offre de grands moments de cinéma direct, saisissant sur le vif l'effervescence politique, les témoignages, tout en restituant avec force la tension dramatique des événements. Une fresque historique incontournable.

P.P. et C.P.


Cinéaste(s)


Patricio Guzmán

Patricio Guzmán

Patricio Guzmán est l'un des cinéastes chiliens les plus reconnus sur le plan international. Il est né 1941 à Santiago du Chili. De 1966 à 1969, il étudie à l'École officielle de l'art cinématographique à Madrid. Dans les années 1970, il s'intéresse au gouvernement de Salvador Allende en produisant et réalisant "La Bataille du Chili", une trilogie documentaire. Cette œuvre, réalisés neuf mois avant le coup d'État militaire et qui lui a valu plusieurs prix importants, fonde les bases de son cinéma. Après le coup d'État de Pinochet le 11 septembre 1973, il est menacé d'exécution et se cache dans la capitale chilienne. Il s'expatrie finalement en France quelques mois après. Il vit actuellement en France mais reste très lié à son pays natal. Il réalise ainsi de nombreux documentaires sur le Chili du 20e siècle. On peut citer "Chili, la mémoire obstinée" (1997), "Le Cas Pinochet" (2001), "Salvador Allende" (2004), "Nostalgie de la lumière" (2010) et "Le Bouton de nacre" (2015). Guzmán a reçu pour ce dernier l'Ours d'argent du meilleur scénario à La Berlinale en 2015. Il a également créé le Festival du documentaire de Santiago Fidocs.