Disponible en location
29'
France, Belgique, 1993

Production : CASB/Espace D.Seyrig

Programmé par Arnaud Lambert

Français

Parole



Résumé


Chantal Akerman raconte son rapport à l’écriture des synopsis de ses films, le paradoxe de la nécessité d’écrire pour communiquer ses projets, à l’encontre de son envie de silence et d’improvisation. Battement incestueux entre écriture et film, qui fait d’elle, en ce début des années 1990, un écrivain de cinéma.

L'avis de Tënk


"Il y a un truc étrange… Le cinéma va de plus en plus mal mais d’un autre côté vous êtes de plus en plus sollicité pour en parler. Est-ce qu’on aurait besoin de tant parler si le cinéma allait bien ?" Voilà un film hommage parfaitement paradoxal ! Aller précisément là où la cinéaste ne veut pas aller, tenter d’atteindre ce mystère de la création qui précisément ne peut pas se dire mais qui "vient"... "Les gens qui vous posent des questions, ils essayent de savoir quelque chose… À la limite, c’est quelque chose qu’il ne faut pas savoir. Moi-même je ne le comprends pas et j’ai pas envie de le comprendre. Je n’ai rien à dire là-dessus." Le film est beau en ceci qu’il ne cherche pas à réduire le mystère mais bien plutôt à le mettre en scène : une composition spiralaire qui restitue à la parole d’Akerman une forme de circularité ou d'intemporalité, une indistinction bienvenue. Au centre, l’écriture – de mots et d'images –, souveraine.

Arnaud Lambert
Réalisateur


Cinéaste(s)


Nicole Widart

Nicole Widart

Nicole Widart a travaillé comme productrice et elle a signé en 1993, en tant que réalisatrice, le court métrage "Chantal Akerman : écrivain de cinéma".


Films associés

Affiner les résultats

Item 1 of 5