Disponible en location
29'
Allemagne, 1971

Production : Die Deutsche Film- und Fernsehakademie Berlin (DFFB)

Programmé par Federico Rossin

Allemand
Anglais, Français

Luttes Histoire Travail Féminismes



Résumé


À travail égal, salaire égal ! Quatre employées d'un supermarché de Berlin-Ouest, qui ressentent une forte pression au travail et à la maison, se mettent en grève pour réclamer le même salaire que leur collègue masculin. Le groupe Ton Steine Scherben chante en chœur que "Tout change si on le change / Mais on ne peut pas gagner tant qu'on est seul !". Avec un casting non-professionnel, le film répond à l'exigence de solidarité qu'il prône – "ce film a été fait par des vendeuses et des femmes au foyer. Elles ont imaginé l'histoire et joué elles-mêmes. Les étudiants en cinéma les ont aidées".

L'avis de Tënk


Un film de fin d'études, devenu une œuvre importante du cinéma féministe allemand des années 70 : Cristina Perincioli réalise une pièce didactique lumineuse, avec le but radical de remettre en question l'ordre du travail et celui du genre. Le machisme et le patriarcat qui règnent au travail sont balayés par une prise de conscience de femmes qui se transforme en prise de pouvoir. Ce même travail politique s'accomplit dans la réalisation du film : une équipe d'étudiantes en cinéma évite les pièges du film militant classique qui parle toujours à la place des opprimé·e·s. Elles écrivent le scénario avec les ouvrières, qui deviennent ainsi protagonistes de leur révolte et émancipation. Un film utopique qui montre la modifiabilité des structures sociales et économiques comme une pratique collective.

Federico Rossin
Historien du cinéma, programmateur indépendant


Cinéaste(s)


Cristina Perincioli

Cristina Perincioli

Cristina Perincioli, née à Berne, en Suisse, en 1946, est une réalisatrice, écrivaine, productrice multimédia et autrice web suisse. Elle vit à Berlin depuis 1968. Elle a commencé ses études à l'Académie allemande du cinéma et de la télévision à Berlin en 1968. Ses longs métrages "For Women - Chapter I" (une grève des vendeuses), "Anna & Edith" (une relation lesbienne sur le lieu de travail) et "The Power of Men is the Patience of Women" (le mouvement des refuges pour femmes battues) ont attiré l'attention du monde entier. Elle a cofondé le Mouvement des lesbiennes en 1972, le premier "Centre des femmes" en 1973 et, en 1977, le "Rape Crisis Center", le premier appel d'urgence pour les victimes de viol.


Films associés

Affiner les résultats

Il n'y a pas encore de film(s)...

Réessayez dans quelques temps.