Disponible en location
44'
Allemagne, 1979

Production : WDR - Westdeutscher Rundfunk, Harun Farocki Filmproduktion

Programmé par Federico Rossin

Allemand
Français, Anglais

Histoire Arts



Résumé


Industrie et photographie sont liées, la reproduction les rapproche. Mais que voit-on, au fil du temps, au fil de la mécanisation et de l’avènement de la production industrielle moderne, toujours plus cachée derrière les enceintes des entreprises ? La photographie, qui inclut la prise de vue cinématographique, permet-elle de voir le travail, les processus à l’œuvre, la production plutôt que le produit ? Industrie et photographie posent la question du visible, de leur lisibilité par le regard humain.

L'avis de Tënk


"Ce qui complique encore la situation [des arts reproductibles] c'est que moins que jamais, la simple "reproduction de la réalité" ne dit quoi que ce soit sur cette réalité. Une photographie des usines Krupp ou de l'A.E.G. ne nous apprend pratiquement rien sur ses institutions. La réalité proprement dite a glissé dans son contenu fonctionnel. La réification des relations humaines, par exemple à l'usine, ne permet plus de les restituer."
Bertolt Brecht, "Le procès de quat'sous" [1931], in Sur le cinéma [1922-1933], Paris, L'Arche, p. 171.

L'année suivant la réalisation de son premier long-métrage de fiction "Zwischen zwei Kriegen" [Entre deux guerres] en 1978, Harun Farocki revient sur la question économique et politique de l’industrie sidérurgique dans l'histoire de l'Allemagne. "Industrie und Fotografie" est un essai filmique dense et stratifié sur l'invisibilité de l'industrie comme telle, mais aussi une critique implacable de l'idéologie de l'objectivité de la représentation et de la transparence des images, y compris celles du marché artistique (les typologies de Bernd et Hilla Becher). Ce film est à la fois une méditation historique sur la fin de la modernité industrielle, une réflexion politique sur l'opacité du réel devant l'objectif mécanique, une proposition théorique pour une pensée visuelle qui essaie de creuser "les écarts du visible" et de "les relativiser" (Raymond Bellour) au lieu de les combler comme les média font, en nous rassurant et en nous aveuglant.

Federico Rossin
Historien du cinéma et programmateur indépendant


Cinéaste(s)


Harun Farocki

Harun Farocki

Harun Farocki (1944-2014) est un réalisateur et théoricien du cinéma allemand. Il fait ses classes à la Deutsche Film und Fernsehakademie (Berlin) dans les années 60. Engagé et plongé dans l’ardent milieu politique étudiant, il se pose rapidement comme un incontournable du cinéma militant, documentaire et expérimental. De 1974 à 1984, il est le rédacteur en chef de "Filmkritik", un équivalent allemand des Cahiers du cinéma. Professeur à Berkeley et à l’Académie des Beaux-arts de Vienne, il réfléchit le cinéma comme praxis résolument socio-politique, avec une approche anti-pédagogique. Il a réalisé plus de cent films et installations video, que ce soit pour la télévision ou le cinéma, de la fiction au documentaire en passant par les essais cinématographiques.