Disponible en location
96'
Allemagne (RFA), 1998

Musique originale : Konrad "Conny" Bauer Production : öFilmproduktion Loeprich & Schloesser GmbH, Helga Reidemeister, Literarisches Colloquium, en coproduction avec la WDR

Programmé par Jürgen Ellinghaus



Résumé


Quelques années après la chute du mur. Berlin s'apprête à reprendre ses fonctions de capitale. La ville est en pleine mutation, bouleversant en même temps la vie de ses habitants. Robert Paris, jeune photographe, le vit comme une rupture. Il doit faire face à un avenir incertain et inquiétant. Il se sent comme un étranger dans ce qui était auparavant sa ville. Quelle est désormais sa place dans cette société – dont il ne veut pas adopter les règles – comme il refusait déjà celles de l'ancienne RDA ? Dans sa quête, Robert se retrouve très loin, en Inde. De retour à Berlin, il développe à nouveau des photos – pour la première fois depuis des années.

L'avis de Tënk


Fidèle à sa démarche d'accompagner ses protagonistes dans leur entourage social et familial, Helga Reidemeister intègre, cette fois, la ville. "Chantier de guerre", c'est en ces mots qu'un grutier en parle, sur le terrain immense d'un nouveau quartier en construction. L'environnement familier est devenu un gigantesque chantier désormais soumis aux lois inexorables de la lucrativité. Les lieux conviviaux se raréfient. On se recycle tant bien que mal dans le néo-branché qui a envahi l'ancien Berlin-Est depuis la réunification. C'est dans les interstices, dans l'alternance entre les sublimes photographies que Robert avait prises de sa ville depuis les années 1980 et les images filmées des chantiers du Berlin des années 1990 finissantes que se font entendre paroles et interrogations de celles et ceux catapultés dans ce nouveau monde où dès lors "There is no alternative".

Jürgen Ellinghaus
Programmateur, réalisateur


Cinéaste(s)


Helga Reidemeister

Helga Reidemeister

Helga Reidemeister, dont l'œuvre, qui comprend plus d'une vingtaine de titres, a profondément marqué le cinéma documentaire allemand, est née en 1940 à Halle-sur-Saale. Elle étudie la peinture aux Beaux Arts de Berlin-Ouest de 1960 à 1965. Restauratrice d'art pendant deux ans, elle travaillera ensuite pendant six ans en tant qu'assistante sociale. Ce sont les femmes rencontrées dans les cités HLM berlinoises qui vont lui donner l'envie de réaliser ses premiers films. En 1973, elle rentre à l'école de cinéma de Berlin-Ouest, la DFFB. "Von wegen 'Schicksal'" (Si c'est ça le destin) (1979), son film de fin d'études, est salué pour son dispositif astucieux et fertile et reçoit le Grand prix de Cinéma du réel, Paris en 1980, qu'elle obtiendra également avec "Gotteszell" en 2001. Pendant plusieurs années Helga Reidemeister enseigne le cinéma documentaire à Ludwigsbourg et Cologne. Ses projets ultérieurs, toujours centrés sur les préoccupations des femmes, la mènent notamment en Afghanistan.