Disponible en location
106'
Allemagne, 1983

Musique originale : Andi Brauer Production : Journal-Film Klaus Volkenborn KG

Programmé par Jürgen Ellinghaus



Résumé


La vie mouvementée de Hilde Kulbach, mannequin à succès s'approchant de la fin d'une carrière internationale, mais aussi sœur de la réalisatrice ("Hilde était toujours plus belle, plus rapide, plus insouciante et plus attirante que moi. Sa capacité à profiter de la vie à sa façon a été pour moi une provocation constante" dira-t-elle). De maquillages en séances photos et défilés, le film révèle le déchirement de Hilde, femme ambitieuse, en permanence à la recherche de son identité, entre les exigences de son métier et son rôle de mère... Avec, au beau milieu du tout Munich de la mode, une apparition surprise et "en vison" de Brigitte Mira, comédienne connue pour ses nombreuses collaborations avec R.W. Fassbinder.

L'avis de Tënk


Quoi de plus improbable que cette entente entre une top model dont la préoccupation première est de plaire et faire tourner le commerce des commanditaires et une cinéaste de gauche des plus sensibles à la question de la place que le pouvoir des hommes et la société de consommation assignent à la femme ? C'est d'un heureux "rapprochement familial" qu'est né ce film qui ne s'attarde pas sur les images un peu obligées du conditionnement du corps féminin aux buts d'exhibition. Dépassant les clichés qui collent à la profession des mannequins, Helga Reidemeister ne se contente pas de capter avec sa caméra les contraintes inhérentes à ce milieu mais centre son film sur les contradictions, fragilités et souffrances vécues au quotidien – jusqu'au vide abyssal qu'affronte son héroïne de sœur. C'est dans un face à face serré que la réalisatrice, une fois de plus, suscite, provoque parfois, la parole.

Jürgen Ellinghaus
Programmateur, réalisateur


Cinéaste(s)


Helga Reidemeister

Helga Reidemeister

Helga Reidemeister, dont l'œuvre, qui comprend plus d'une vingtaine de titres, a profondément marqué le cinéma documentaire allemand, est née en 1940 à Halle-sur-Saale. Elle étudie la peinture aux Beaux Arts de Berlin-Ouest de 1960 à 1965. Restauratrice d'art pendant deux ans, elle travaillera ensuite pendant six ans en tant qu'assistante sociale. Ce sont les femmes rencontrées dans les cités HLM berlinoises qui vont lui donner l'envie de réaliser ses premiers films. En 1973, elle rentre à l'école de cinéma de Berlin-Ouest, la DFFB. "Von wegen 'Schicksal'" (Si c'est ça le destin) (1979), son film de fin d'études, est salué pour son dispositif astucieux et fertile et reçoit le Grand prix de Cinéma du réel, Paris en 1980, qu'elle obtiendra également avec "Gotteszell" en 2001. Pendant plusieurs années Helga Reidemeister enseigne le cinéma documentaire à Ludwigsbourg et Cologne. Ses projets ultérieurs, toujours centrés sur les préoccupations des femmes, la mènent notamment en Afghanistan.