Disponible en location
225'
France, 2018

Musique originale : Ulysse Klotz Production : Mata Atlantica
Tigrigna, Amharique, Perse, Arabe, Anglais
Français, Anglais, Italien
Festival dei Popoli 2021

Les films de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval Les films de Dei Popoli Fragments d’une œuvre Festivals Société



Résumé


En hiver 2016, la Jungle de Calais est une ville naissante en pleine croissance où vivent près de douze mille personnes. Au début du printemps, la zone Sud, avec ses commerces, ses rues, ses habitations, sera entièrement détruite. Les habitant·es expulsé·es déplacent alors leur maison vers la zone Nord, pour s’abriter et continuer à vivre. En automne, l’État organise le démantèlement définitif de la Jungle. Mais la Jungle est un territoire mutant, une ville monde, une ville du futur ; même détruite, elle renaît toujours de ses cendres. Tourné avec de jeunes gens pris dans le tumulte des guerres, des violences policières, et leurs tentatives de traverser la frontière vers l’Angleterre, "L’Héroïque Lande" pourrait être un épisode ignoré de "L’Odyssée" d’Homère.

L'avis de Tënk


Avec une grande humilité, le duo de cinéastes – qui a toujours été un narrateur attentif de la vie des étranger·ères en France – entre dans la Jungle de Calais à un moment politiquement complexe. Le racisme croissant, la volonté d'annuler la présence des migrant·es, l'approximation face à la radicalité de la situation constituent la toile de fond du quotidien de nombreux·ses étranger·ères : l'espoir du voyage vers l'Angleterre, cet ailleurs qui semble de plus en plus difficile à atteindre, a laissé place à l'horizontalité des relations d'une nouvelle vie civile, faite de liens familiaux et d'échanges pour la survie. Au sein de cette citoyenneté, même si elle est délégitimée, le cinéma est refondé et renouvelé, capable d'assumer les formes changeantes d'une société qui évolue rapidement.

Daniela Persico
Programmatrice et critique


Lire sur le site de la revue Débordements l'entretien avec Élisabeth Perceval et Nicolas Klotz réalisé par Robert Bonamy et Raphaël Nieuwjaer à propos de "L'Héroïque Lande - La frontière brûle".


Cinéaste(s)


Nicolas Klotz

Nicolas Klotz

Élisabeth Perceval

Élisabeth Perceval

Né en 1954, Nicolas Klotz débute sa carrière en tant qu’assistant réalisateur avant de passer derrière la caméra en 1987, à l’occasion de la sortie d’un documentaire intitulé "Pandit Ravi Shankar". C’est le portrait du célèbre joueur de sitar qu’il suit au cours de ses voyages musicaux à travers l’Inde et l’Europe. Il adapte plusieurs romans et fonde, en 1995, La compagnie de l’Asile. Puis viendront deux films biographiques consacrés l’un à James Carter en 1998, l’autre à Brad Mehldau en 1999. Il adapte les embryons de ce que seront respectivement "Paria" (2000) et "La Blessure" (2003). Enseignant à La Fémis, il travaille en collaboration avec Élisabeth Perceval, dont il est le compagnon. Ils ont, entre autres, réalisé ensemble "Low Life" (2012), "L'héroïque lande, la frontière brûle" (2017), "Fugitif où cours-tu ?" (2018), "Saxifrages, quatre nuits blanches" (2021), "Nous disons révolution" (2021).