Disponible en location
101'
Japon, 1970

Production : Nippon Eiga Shinsha, Nichiei

Programmé par Arnaud Hée



Résumé


Madame Onboro, propriétaire d'un bar de Yokosuka, dans la banlieue proche de Tokyo, commente, à partir d'actualités cinématographiques qui lui sont projetées, l'histoire de son pays depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu'aux années 1970.

L'avis de Tënk


Comme Madame Onboro, le titre – frontal, limpide, cinglant – ne prend pas de détour, ne ment pas. En organisant la rencontre entre parole et images d'archives, Imamura fonde une démarche cinématographique profondément originale au service d'une passionnante question : comment Histoire collective et destin singulier s'articulent, s'écrivent de façon entrelacée ? Imamura regarde (et fait regarder), écoute, délivre une mémoire non-officielle étourdissante de complexité et de subversion. Le cinéaste n'assène aucune morale, si ce n'est celle-ci : la violence sur les corps et les esprits constitue le moteur de l'Histoire.

Arnaud Hée
Programmateur, enseignant et critique


Cinéaste(s)


Shōhei Imamura

Shōhei Imamura

Shōhei Imamura, immense cinéaste japonais, deux fois palmé à Cannes, est connu pour ses fictions provocantes. Il réalise des films documentaires à un moment où, dit-il, il perd confiance dans les acteurs. Ce qu’il appelle l’"Histoire non officielle des petites gens" est un geste absolument novateur par la confrontation entre la grande Histoire et celle d’en bas, celle des bas-fonds et du bas-ventre. Imamura dans un style très libre nous donne à voir les films en train de se faire, l’apparition des histoires, les gens qui le regardent filmer, la violence qui surgit où rien ne nous est caché…


Films associés

Affiner les résultats

Il n'y a pas encore de film(s)...

Réessayez dans quelques temps.