13 jours
92'
Allemagne, 2015

Musique originale : Maciej Sledziecki, Marion Wörle Production : Coin film, WDR

Programmé par Carolin Ziemann

Allemand, Turc
Anglais, Français
Festival DOK Leipzig 2015 - Compétition allemande long métrage

Les films de DOK Leipzig Festivals Histoire Société



Résumé


Le film raconte l'histoire de l'attentat à la bombe perpétré en 2004, à Cologne, devant un salon de coiffure turc. En reconstituant l'enquête policière sur la base des interrogatoires menés, l’ensemble se concentre sur les conséquences pour les victimes et leurs proches, qui ont longtemps été considéré comme les principaux·ales suspect·es – l’attaque ayant mis des années à être attribuée au Nationalsozialistischer Untergrund (NSU). Ce faisant, le film ouvre le débat sur la question du racisme structurel en Allemagne d'une manière renouvelée, à savoir du point de vue des personnes concernées.

L'avis de Tënk


Andreas Maus dévoile comment les véritables victimes ont été transformées en suspect·es par des enquêtes policières mal orientées. Avec le soutien actif des médias, les victimes ont été présentées comme des coupables, alors qu'elles étaient totalement innocentes. Avec le recul, elles ont subi deux attaques, l'une de la part des terroristes et l'autre de la société, en l'occurrence les médias, la police et la justice. Travaillant l'abstraction, le réalisateur donne à voir ce que signifie être surveillé et jugé. Des acteurs lisent des transcriptions d'interrogatoires et les véritables victimes ont également leur mot à dire – évoquant leur colère, leur incompréhension, leur chagrin de voir que la société était prête à les exclure sans sourciller.
L'ensemble déplie une étude précise de ce qui se passe lorsque le préjugé et le racisme structurel vont de pair.

Luc-Carolin Ziemann
Programmatrice, auteure et formatrice cinéma


Cinéaste(s)


Andreas Maus

Andreas Maus

Né en 1964 à Wuppertal, Andreas Maus est auteur et réalisateur de documentaires. Il a écrit et mis en scène plusieurs pièces de théâtre et a produit des reportages pour la télévision et la radio. Dans son travail, Maus se concentre principalement sur les questions de migration et de la montée des extrémismes de droite, tant en Europe centrale qu'orientale. "The Barber and the Bomb", son deuxième long métrage, a été projeté notamment à DOK Leipzig en 2015.