6 jours
104'
Canada (Québec), 2006

Musique originale : Francis Grandmont Production : ONF / NFB

Programmé par Charlène Dinhut

Français, Anglais
Français, Anglais

Luttes



Résumé


Alanis Obomsawin, l’une des documentaristes canadiennes les plus célébrées, membre de la nation Waban-Aki, raconte depuis près de quarante ans la vie de peuples autochtones vivant sur les terres d’Amérique du Nord. Se consacrant généralement aux voix des autres, elle retourne ici au village d’Odanak (sud du Québec), où elle a grandi, et se concentre sur l’histoire qui lui est la plus proche. En récoltant des témoignages d’ancien·nes, en discutant avec des acteur·rices important·es de la communauté, elle dresse un portrait extrêmement lumineux de la nation Waban-Aki.

L'avis de Tënk


Avant de réaliser des films pour lutter aux côtés des nations autochtones, Alanis Obomsawin a été chanteuse et conteuse professionnelle. C’est sa voix qui conduit ici le récit et lui fraie un chemin sans heurts à travers un tissage méticuleux d’images d’archive et d’entretiens. Les deux facettes de son travail s’articulent dans ce film : elle célèbre la culture Waban-Aki tout en utilisant le cinéma comme un formidable outil de justice sociale. Elle rend ainsi compte des discriminations comme des batailles judiciaires récentes, menées entre autres par les associations de femmes autochtones et visant à mettre fin à des lois qui, de façon insidieuse, aboutiraient à l’extinction de la nation. Impeccable œuvre militante et éblouissant travail de mémoire, qui fait le pari d’un certain lyrisme, le film aide, sans nul doute, à penser des alternatives aux imaginaires capitalistes.

Charlène Dinhut
Programmatrice et commissaire d'exposition


Cinéaste(s)


Alanis Obomsawin

Alanis Obomsawin

Alanis Obomsawin, née le 31 août 1932 dans une communauté amérindienne abénaquise (Canada), a commencé sa carrière comme chanteuse et conteuse avant d’arriver au cinéma en collaborant avec l’ONF à partir de la fin des années 60. Cinéaste prolifique et reconnue internationalement, elle a réalisé, produit et scénarisé plus de cinquante films en majorité sur la culture et l'histoire des autochtones. Le plus connu est sans doute "Kanehsatake : 270 ans de résistance", le premier de trois documentaires traitant de la Crise d'Oka de 1990 qui remporta 18 prix de par le monde.