Disponible en location
55'
Allemagne, 1970

Production : Ifage Filmproduktion, Westdeutscher Rundfunk (WDR)

Programmé par Arnaud Lambert

Allemand
Français

Parole Arts



Résumé


Ce portrait du grand écrivain autrichien combine un brillant monologue de Thomas Bernhard et le travail artistique du cinéaste Ferry Radax. Le lieu choisi pour le tournage en été est un parc de Hambourg aux vieux arbres imposants. Assis sur un banc, Thomas Bernhard aborde ses sombres souvenirs d'enfance, sa jeunesse, ses luttes pour l'écriture. L'un des éléments frappants est sa grande admiration pour les obstacles comme "matériel pour le cerveau".

L'avis de Tënk


1970, Thomas Berhnard n’a encore publié que quelques ouvrages mais le remarqué "Pertubation", paru en 1967, témoigne d’un tempérament à part. Pour Felix Radax, voila une entreprise difficile : réaliser un entretien avec un écrivain qui va se donner comme projet de transposer son existence – et à travers elle, celle de de son pays l’Autriche –, en matière littéraire. Le cinéaste, venu de l’expérimental, a eu une intuition forte : il contourne le problème du récit biographique en choisissant de jouer des conditions pratiques de cette prise de parole : un parc désert, la solitude de l’écrivain sur son banc, son incompréhension devant ce que se passe sous ses yeux, l’impassibilité de son visage, le temps distendu ou erratique du tournage. "Il est impossible d'être intelligible. Ca n'existe pas." Radax invente un forme en adéquation avec le projet littéraire insensé de Bernahrd : assassiner le récit classique.

Arnaud Lambert
Réalisateur


Cinéaste(s)


Ferry Radax

Ferry Radax

Le cinéaste autrichien Ferry Radax est né le 20 juin 1932 à Vienne. Il a étudié à l’Institut du cinéma de Vienne de 1953 à 1954, puis aux studios Cinecittà et à Centro Sperimentale di Cinematografia, à Rome de 1955 à 1956. Il a produit des films dans toute l’Europe, mais aussi en Amérique du Sud, aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande. Il est connu pour ses courts métrages expérimentaux, ses documentaires et notamment ses portraits de poètes et d’artistes, comme Konrad Bayer, Friedensreich Hundertwasser et H. C. Artmann, qu’il côtoie au début des années 1950 en tant que membre de l’Art-Club de Vienne.


Films associés

Affiner les résultats

Il n'y a pas encore de film(s)...

Réessayez dans quelques temps.