22 jours
75'
Grèce, 1989

Musique originale : Nikos Kypourgos Production : Greek Television ET-1, Mirino Films

Programmé par L'équipe du festival de Douarnenez



Résumé


""ROM" est un film d’avant-garde produit par la télévision nationale grecque, après plusieurs années de négociation pour les convaincre de financer un film sur la situation des Romani en Grèce. C’était la première fois que le mot "Rom" fut utilisé dans la société grecque et cela créa des problèmes avec la télévision grecque qui censura le film lors de sa première diffusion en 1989. Le comité pensait que le film était insultant pour la société grecque et heurtait ses sentiments religieux. Le point positif de cela c’est que le film (avec sa bande originale) est devenu populaire et a circulé à l’international au point d’être identifié (...) comme "un tournant du cinéma documentaire grec"." (M. K.)

L'avis de Tënk


Menelaos Karamaghiolis tente de retracer l’évolution du peuple tsigane en Europe, en particulier en Grèce, à travers quatre récits différents qui s’entrecroisent, sans suivre un ordre linéaire. Des contes tsiganes authentiques alternent avec des scènes réelles de la vie tsigane contemporaine, faisant ressortir les particularités de leurs traditions dans les rituels religieux et magiques, les mariages et les cérémonies mortuaires, les fêtes et le travail. C’est une perle de cinéma qui témoigne de l’histoire du contrôle, du génocide, et de la souveraineté visuelle des familles romani. "ROM" est un film essentiel qui remet en question l’identité nationale grecque.
 

L'équipe du festival de Douarnenez


Lire sur le site de la revue Débordements l'entretien avec Menelaos Karamaghiolis réalisé par Jonathan Larcher.

 


Cinéaste(s)


Menelaos Karamaghiolis

Menelaos Karamaghiolis

Né en 1962 à Thèbes, en Grèce, Menelaos Karamaghiolis a étudié la littérature grecque byzantine et moderne à l'université d'Athènes. Installé à Athènes, le cinéaste produit des longs métrages, fictions comme documentaires, ainsi que des installations vidéo mettant en scène des héro·ines réel·les souvent relégué·es. Autant de figures qui transcendent les frontières et les stéréotypes pour impulser le dialogue et le changement social. Projetés dans le monde entier, ses films ont remporté de nombreux prix. Sa filmographie comprend le long métrage documentaire "ROM" (1989), considéré comme "un tournant pour les films documentaires grecs" et "un chef-d'œuvre qui doit devenir un classique de l'histoire du cinéma". Ses installations vidéo ont été présentées au Musée national d'art contemporain d'Athènes, à la Biennale de Venise, ou, encore, au Centre d'art contemporain de Genève.