Disponible en location
78'
Suisse, Royaume-Uni, 2018

Production : Maximage GmbH Filmproduktion

Programmé par Julia Pinget



Résumé


Un élargissement de la conscience par le cinématographe, et sans effets secondaires indésirables. Le film nous fait percevoir la nature d'une façon nouvelle et nous fait comprendre que les êtres humains que nous sommes ne peuvent exister que dans un échange constant avec la nature. Les réalisateurs Peter Mettler et Emma Davie nous entraînent dans un voyage en immersion profonde en compagnie du philosophe et épistémologiste David Abram.

L'avis de Tënk


Le cinéma de Peter Mettler et Emma Davie scrute et révèle par touches les oripeaux de notre perception désormais bardée d’outils qui menace visiblement de nous rendre aveugles et sourds au monde extérieur. “Les technologies s'immiscent entre nos corps sensoriels et la terre sensuelle de telle façon que nous nous mettons à interagir avec la technologie en oubliant l'existence d'un monde plus vaste qui ne se limite pas à l'humain.” La pensée de David Abram chemine et nous avec dans une tentative d’exploration et de compréhension du monde vivant par nos sensations. Comment sommes-nous reliés à la réalité qui nous entoure ? Toucher, respirer, sentir, avant, semble-t-il, que cette réalité - notre réalité - nous échappe totalement.

Julia Pinget, Réalisatrice
Brieuc Mével, Coordinateur d’une saison culturelle


Cinéaste(s)


Peter Mettler

Peter Mettler

Emma Davie

Emma Davie

Né à Toronto en 1958 de parents suisses, Peter Mettler étudie le cinéma au Ryerson Polytechnical Institute, et devient une figure de la nouvelle vague ontarienne dans les années 1980, en signant un premier long métrage expérimental remarqué, "Scissere" (1982). L'œuvre hybride du cinéaste explore les limites de la perception humaine sans scénario préétabli et selon un processus associatif qui déambule aux frontières de l'essai, du documentaire et de la fiction. On lui doit entre autres une trilogie de documentaires métaphysiques composée de "Picture of Light" (1994), "Gambling, Gods and LSD" (2002) et "The End of Time" (2012).